UNE PLATEFORME DE MOBILISATION ET DE CROWDFUNDING POUR LE DÉVELOPPEMENT LOCAL !

lundi 1 septembre 2014

Desjardins au 17e rang du classement «Top 25 des marques canadiennes»


Le Mouvement Desjardins se classe au 11e rang du classement du Canadian Business Magazine pour sa première entrée dans le palmarès. Concernant les autres institutions financières, le palmarès situe  TD à la 11e position, BMO 22e, RBC 23e , Scotia 24e et Banque Nationale à la 25e position.

lundi 18 août 2014

Les facteurs de succès des entreprises d’économie sociale de la région de la Capitale-Nationale !


Je vous présente ici une étude de 12 cas d’entreprises d’économie de la région de la capitale nationale dans laquelle, les auteurs identifient les principaux facteurs de succès de ses entreprises. L’étude avait pour but de mieux comprendre les entreprises d’économie sociale de la région et d’apprécier leur réussite en observant leur progression vers l’atteinte de résultats qui vont dans le sens des principes de l’économie sociale.

vendredi 15 août 2014

Les 5 grandes nouvelles tendances du Crowdfunding !


Le Crowdfunding ou financement participatif représente une évolution majeure dans la façon dont les entreprises et les projets locaux sont financés et bouscule les modèles de financement classique.
Après avoir étudié plus de 350 plates-formes de crowdfunding actives, dont notamment IndieGoGo, CrowdCube, Symbid et Gambitious (plan du site sur crowdsourcing.org), puis en s’attaquant à une analyse approfondie des tendances du marché, l’institut de recherche Massolution a identifié cinq grandes évolutions qui alimenteront la croissance du crowdfunding pour les prochaines années.

1- L’investissement local

vendredi 6 juin 2014

Budget Leitao : Réactions à la coupure budgétaire de 10 % dans l'aide financière à l’entrepreneuriat local




Budget du Québec : coupure de 10% pour les CDEC de Montréal
 
Les Corporations de développement économique communautaire (CDEC) de Montréal qui ont le mandat de Centre local de développement (CLD) pour leur territoire vont subir une coupure de 10% de leur budget annuel, ce qui représente un montant de 50 000 à 140 000 $ par organisme pour l’année 2014-2015. Il s’agit d’une coupure « paramétrique » demandée par le ministère de l’Économie, de l’Innovation et de l’Exportation pour faire face à la réduction de budget de 3% exigée de tous les ministères par le Conseil du Trésor. Les 9 CDEC de Montréal, à l’instar de l’ensemble des 120 CLD du Québec, sont les seuls organismes de soutien à l’entrepreneuriat qui doivent encaisser une coupure de cette ampleur.

jeudi 5 juin 2014

Grand prix de Montréal : des retombées économiques exagérées?

Mise à jour
 
L'avenir du Grand Prix du Canada est officiellement assuré pour les dix prochaines années. Une entente est intervenue entre les trois paliers de gouvernement (Ottawa, Québec et Montréal) et le responsable de la commercialisation de la F1 Bernie Ecclestone.
Pour que le Grand Prix du Canada puisse renouveler son contrat, M. Ecclestone avait posé quelques conditions, dont la rénovation des installations évaluée entre 25 et 40 millions de dollars. Les trois paliers de gouvernement ainsi que Tourisme Montréal devront verser une contribution annuelle à la FOM, société d'exploitation et d'organisation de Bernie Ecclestone, de 15 millions, indexée de 2 % par année. Tenez-vous bien, cela fait au total plus de 187,2 millions de dollars sur 10 ans, excluant les rénovations, dans les poches de Bernie pour maintenir le show de boucane à Montréal. Autant d'argent des contribuables dans un événement qui peut se rentabiliser tout seul? Parle t-on toujours d'austérité?
 
NB. Les références sous forme de liens sont marqués en bleu

 
Le Grand prix de Montréal est un événement qui a des retombées touristiques et économiques acceptables, mais il coûte très cher au contribuable moyen qui n'y a pas accès et entraîne aussi d’importants coûts sociaux et environnementaux difficiles à chiffrer. Ces retombées économiques justifient-elles les injections croissantes de subventions pour soutenir une industrie de luxe qui ne profite qu’à une minorité de fortunés?
 
Les retombées économiques bien circonscrites

mercredi 4 juin 2014

L’Équipe Spectra, les Festivals et le Groupe CH : un problème de gouvernance flagrant!


Pour défendre les relations privilégiées de son entreprise avec le Festival international de jazz (FIJM) de Montréal, Alain Simard, pdg de l'Équipe Spectra, déclarait dans La Presse du 5 août 2011 que «Le Festival de jazz doit avoir un meilleur marché pour le Métropolis (Équipe Spectra) que quand on le loue à evenko (Groupe CH)». Et 2 ans plus tard......

Depuis quelques mois les médias parlaient d’une transaction majeure et imminente dans l’industrie du divertissement au Québec. La presse Affaires annonçait l’acquisition de l’Équipe Spectra par le Groupe CH. La transaction serait d’une valeur de 35 à 50 millions de dollars.

ShareThis

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...